24.12.11

La complainte du Petit Pot



Et le bar, il va bien? Le Tout va mieux va surement bien, sans moi; comme le boulevard de la Chapelle, il m'a oublié sans vergogne: Malik doit servir derrière le comptoir sans même se demander ce qu'il devient le type qui dessinait caché au fond du bar, derrière le flipper, des ouvriers fument juste maintenant sur le trottoir de la rue d'Aubervilliers, ils pestent contre un carreleur portugais trop bavard, et monsieur Gros Lot a probablement arrêté de boire, ou de moins c'est ce qu'il prétend en s'appuyant sur le zinc, juste maintenant.



Il en va autrement pour le Petit pot: de bar fermé, il devint bar abattu. Il renonça à sa quiétude, à sa peau épaisse de centaines d'affiches, il regarde désormais le boulevard avec tout le sourd aplomb des nouveaux immeubles. Le Petit Pot n’est plus. Je dis mes condoléances pour un petit bar oublié du boulevard de la Chapelle.

...........................
..........................

2 commentaires:

Jorge Altamirano a dit…

Abrazo, bestia!

Anonyme a dit…

entre bestias nos entendemos
chuki